Géologie de surface

Géologie des dépôts superficiels, aussi appelée la géologie du Quaternaire, se réfère à ces matériaux non consolidés géologiques situées sur le dessus du socle rocheux.

Bien que l’ère quaternaire couvre les dernières 1,81 million d’années de l’histoire de la Terre, presque tous les sédiments de surface en Ontario sont beaucoup plus récents (< 45 000 ans). Les sédiments se sont déposés pendant ou après la dernière période glaciaire. Voici certaines des matières de surface que l’on trouve couramment :

  • Le sable et le gravier
  • Les tills
  • L’argile et les limons

Commission géologique de l'Ontario

La Commission géologique de l'Ontario a la responsabilité de produire les cartes et les rapports qui décrivent le type et la répartition des gisements superficiels en vue de:

  • Faciliter les évaluations des ressources comme l’eau souterraine et les inventaires des agrégats.
  • Fournir un cadre de travail pour l’exploration minérale incluant l’échantillonnage de morts-terrains (glacio-sédimentaires).
  • Relever les caractéristiques du terrain qui ont une importance écologique ou influencent la santé et la sécurité publique.

Application

Il est important de connaître la géologie de surface de l’Ontario car elle influence de nombreux aspects de la vie, de la croissance industrielle et des loisirs. Les types de matériaux qui constituent la surface du terrain influencent, par exemple, les pratiques agricoles, l’emplacement des routes et des communautés et la façon dont on les construit, le flux et la qualité de l’eau de surface et souterraine.

L’aménagement de la surface de la Terre exige de comprendre la géologie de surface. La cartographie des sédiments superficiels indique les ressources, comme le sable et le gravier utilisés pour produire des agrégats de construction, et les sources d’eau souterraine (les aquifères) qui servent à la consommation humaine.

Les renseignements fournis par la cartographie de la surface sont aussi utiles pour la gestion environnementale et du territoire. La cartographie indique les terrains à l’écologie sensible, les terrains dangereux et les zones vulnérables aux perturbations.