Déclaration des ministres concernant la forêt ancienne de Wolf Lake

Ministry: 

M. Rick Bartolucci, ministre du Développement du Nord et des Mines, et M. Michael Gravelle, ministre des Richesses naturelles, ont publié la présente déclaration aujourd’hui concernant la forêt ancienne de Wolf Lake :

« L’un des aspects les plus difficiles de notre travail est d’équilibrer les possibilités de développement économique et la durabilité de l’environnement. Les deux sont indispensables pour les Ontariens.

Sous notre gouvernement, la valeur de la production de minéraux dans la province a monté en flèche pour atteindre plus de 11 milliards de dollars. Cela se traduit par des emplois et par la prospérité dans un climat mondial d’incertitude économique. Notre succès s’est produit dans le contexte d’une intendance rigoureuse de l’environnement et nous avons fait preuve d’un leadership solide relativement aux questions touchant l’environnement. Toutes les activités d’exploration et d’exploitation des minéraux en Ontario doivent satisfaire aux normes les plus élevées d’exploration responsable sur les plans social et environnemental.

Nous avons écouté diverses perspectives exprimées et nous veillons à ce que la forêt ancienne de pin rouge dans la région de Wolf Lake soit protégée. Notre décision récente de conserver la désignation de réserve forestière pour la forêt ancienne de Wolf Lake ne veut pas dire que la région est ouverte aux nouvelles activités de prospection et de jalonnement de claims miniers.

En vertu de la Stratégie d’aménagement du territoire de Patrimoine vital de l’Ontario, la désignation de la réserve forestière de Wolf Lake assure le maintien des claims et baux miniers dont est titulaire Flag Resources dans la région de Wolf Lake au nord du Grand Sudbury. La société a satisfait aux critères de renouvellement établis en vertu de la Loi sur les mines et a donc le droit de faire renouveler son bail.

Patrimoine vital de l’Ontario a toujours indiqué que les zones protégées permettraient le maintien de claims et baux miniers existants. Les mesures que nous avons prises cadrent avec les pratiques en place depuis longtemps. Si les claims miniers ou les baux devenaient caducs, un processus d’ajout de la région touchée au parc provincial Chiniguchi Waterway serait amorcé.

Le mieux-être économique futur de l’Ontario est relié de près au développement durable de nos ressources naturelles, particulièrement dans le Nord de l’Ontario. C’est pourquoi nous continuons d’encourager l’exploration et l’exploitation responsables des minéraux tout en trouvant des façons de préserver les zones écologiques importantes et uniques pour les générations futures. À cette fin, nous adoptons des mesures législatives et des règlements qui visent à protéger la qualité de l’eau, de la terre et de l’air en Ontario et nous apportons des modifications à la Loi sur les mines qui, une fois en vigueur, exigeront que les activités d’exploration précoce soient exécutées en tenant compte encore plus rigoureusement de l’environnement.

Nous sommes fiers des ressources minérales de notre province et des forêts splendides qu’offre celle-ci et nous sommes conscients de la prospérité qu’elles apportent aux Ontariens. C’est pourquoi une approche équilibrée de l’exploitation minière est la pierre angulaire d’un Ontario fort, tant aujourd’hui que demain. »